FINISTÈRE Ils disent « urgence climatique »… et ferment les stations Météo

Photo Le Télégramme

En Bretagne, la direction de Météo France a décidé la fermeture d’une nouvelle station météorologique, celle de Brest-Guipavas, après celles de Quimper, de Saint-Brieuc et de Vannes. Les syndicats CGT, FO et Solidaires, qui ont lancé un préavis de grève à compter du 16 mars, font observer qu’en dix ans plus de la moitié des stations météo ont été fermées, passant de 108 à 53.
Ils s’inquiètent des décisions d’une telle fermeture : « Brest, sous influence maritime, n’a rien à voir avec Rennes. Les prévisionnistes brestois avaient une connaissance fine de leur département, de sa géographie et de sa climatologie. Progressivement, on va perdre tout ça et multiplier les risques d’erreur. » Ils s’insurgent « qu’à l’heure des changements climatiques et de l’impact grandissant des phénomènes météorologiques, l’établissement public s’éloigne des territoires ».
Dans un communiqué, le comité de Brest du POID constate : « Macron a beau recevoir Greta Thunberg, l’initiatrice des “grèves pour le climat”, et son ministre Blanquer inviter les lycéens à s’insérer dans “cette urgence climatique”, concrètement, ce sont eux qui mettent en danger les populations en supprimant ainsi les moyens aux centres météo de faire leur travail de prévention. L’urgence est d’en finir avec cette politique et ce gouvernement. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s